Style bohème, mémoire Tsigane - robetrotteuse
22932
post-template-default,single,single-post,postid-22932,single-format-standard,yith-wcan-free,ajax_fade,page_not_loaded,,select-theme-ver-3.4,menu-animation-underline,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Style bohème, mémoire Tsigane

Que l’on t’appelle Gypsi, Tsigane ou Bohémienne, d’où que tu viennes, où que tu ailles, tu égaies ma garde-robe et me donne envie de soleil.


On t’a rejeté, exporté, exterminé et aujourd’hui, hier, demain tu inspires les modèles d’Elie Saab, de Gucci, d’Etro, d’Alberta Ferretti ou encore de Roberto Cavalli. Tu fais vibrer la fashion week de New York, de Milan et de Londres. Vogue, Cosmopolitain parle de toi sans te citer. Oui, c’est plus glam d’insinuer que les merveilles des grands couturiers sont d’inspiration Hippy dont les pionniers seraient les étudiants de woodstock. Les ambassadrices de ton look, Nicole Richie et Sienna Miller auraient puisé leurs inspirations bobo-chic ou bohème romantique sur des clichés des seventies ! Peut-être !

Mais c’est tout de même plus cohérent de remonter à tes origines, femme Tzigane. De l’Inde, en Perse (Iran actuel), tu trottes vers l’Egypte ou l’Arménie. Tu te poses en Grèce puis en Hongrie, en Allemagne jusqu’en Suisse pour arriver en France. Ton voyage ne s’arrête pas là, Italie, Espagne, Pays-bas, Écosse, Portugal, Brésil et j’en passe.

Ton infatigable voyage rythmé par le rejet des uns, des autres qui ne comprennent pas ton mode de vie nous inspire aujourd’hui. Bordures volantées, plis discrets, dentelle appliquée, pompons roses, bleus, verts, col claudine brodé, sacs perlés, dentelle, coton, laine, motifs géométriques, formes arrondies, bracelet argenté, grandes boucles d’oreilles, bracelets incrustés de perles, cheveux noir corbeaux, teint hâlé, coupes profilées, cheveux épais, boucles prononcées, jupes amples et sandales ornées, perlées, tissées, méli-mélo de couleurs, jupes vaporeuses, robes aériennes, tuniques brodées, imprimées graphiques, tailles froncées.

Notre société te met peu à l’honneur mais indéniablement tu habilles la femme occidentale et la rend plus belle, plus exotique, plus naturelle, plus Tsigane, plus bohème.

Pour représenter ton style à la fois si vaste, si coloré, si spécifique, j’ai nommé :

  • le noir
  • les fleurs
  • la broderie
  • les formes vaporeuses

Cet hiver, je remercie donc Zara, qui NE sponsorise PAS Robetrotteuse, pour son style Folk Tsigane revisité. J’ai choisi d’égayer ma silhouette avec un chemisier en plumetis avec broderiesAu risque de donner l’impression que je ne me change pas, j’ai également craqué pour une tunique noire ornée de fleurs rouge que je porte avec :

  • une paire de collant noirs épais et opaque
  • des cuissardes noires et plates
  • un Gilet Rouge oversize Maje qui ne nous sponsorise pas non plus
  • une écharpe grise tricotée par ma mère

 

Je rêve de porter cette tenue avec un sac Simone Camille pour terminer en beauté mon look bohème de cet hiver mais impossible d’accéder à leur site. Fort heureusement, j’ai une jolie pochette perlée grise pour clore ma tenue en beauté.

De la même manière que ma veste Maje est une pièce de 2016 je ressortirai ma robe/tunique Zara en été 2017. Certaines pièces ne se démodent jamais. Je sais d’ors et déjà qu’avec une jolie paire de compensée noire et dorée ou une paire de sandale ornée de perle ou de pompon, je me sentirai superbe. J’arborerai de grosses boucles d’oreilles et je n’aurai plus qu’à m’envoler pour une destination farniente et décompresser après un rude hiver bien mouvementé.

Pas de commentaires

Poster un commentaire